BSVSécurité

Bulletin Sécurité des Vols N°50

By 6 juillet 2018 No Comments

Edito – BSV n°50

checklist ss 1920Signaux faibles

Dans notre recherche de l’amélioration de notre sécurité en vol, plusieurs axes d’actions sont possibles et doivent être utilisés.

Il y a l’amélioration des connaissances qui passe par le fait de garder une curiosité sur les évolutions règlementaires, la théorie du vol, les méthodes, la formation, la lecture du BSV, etc. Il y a aussi le maintien de l’expérience sur sa machine en s’entraînant régulièrement seul, ou mieux, accompagné d’un instructeur (pensez à REV !!), à la manière d’un pianiste très expérimenté, qui n’a de cesse de répéter ses gammes au quotidien pour garder une maîtrise parfaite de son instrument.

Il y a enfin un entretien sans faille de son ULM qui respecte à la lettre les préconisations du constructeur et du motoriste, seuls à même de vous garantir une fiabilité sans équivoque.

Toutefois comme dans toute activité ou processus, à l’usage, des écarts par rapport au référentiel vont immanquablement s’installer plus ou moins insidieusement. En aéronautique, nous appelons ça des déviances.

Ces déviances sont les ferments d’une diminution drastique de votre sécurité en vol. Il peut s’agir d’une visite prévol que l’on néglige, d’une navigation pas préparée, de météos ou notam qui ne sont plus consultés systématiquement avant un vol, d’un capot moteur que l’on n’ouvre plus, d’habitudes de pilotage qui ne respectent plus les règles de l’art, etc.

Pour ne pas en arriver là et garder toujours la marge nécessaire à une conduite des vols en toute sécurité, apprenez à détecter les signaux faibles qui montrent un changement dans votre comportement de pilote.

En effet, ces mauvaises habitudes que sont les déviances, vont se prendre au fur et à mesure et ont pour origine une toute petite évolution dans votre manière de voler.

Ainsi, malgré une aisance et une expérience qui augmentent avec chaque vol, tenez-vous-en toujours à vos fondamentaux que sont les méthodes, les manières et les comportements appris lors de la formation, restez « scolaires » dans vos préparations, lors de vos visites prévol et postvol, ayez le souci de conserver un pilotage souple, précis, une attention adéquate et un souci de bien faire.

Ne vous précipitez pas, faites vos check list ou vos moyens mnémotechniques calmement et avec rigueur.

Si vous corrigez rapidement vos déviances au stade des signaux faibles, votre sécurité en vol repartira à la hausse, alors que si vous les laissez se développer, vol après vol, l’incident ou l’accident deviendront, alors, inévitables….

Ce BSV est le numéro 50 et marque 4 années de publications de Sécurité des Vols par votre fédération.

Vous pouvez trouver sur le site ffplum.fr l’ensemble des « Lettre de Sécurité des Vols » et des « BSV» classés par année.

N’hésitez pas à les lire et les relire, c’est une mine d’informations considérable et intemporelle, qui vous aide à la réflexion sur l’amélioration de votre sécurité en vol. Cette réflexion est indispensable et ne doit jamais s’arrêter au risque de diminuer ses marges et d’aggraver notre bilan accidentologique.

En effet, à l’heure où j’écris ces lignes, ce ne sont pas moins de 5 décès de pilotes ULM en 3 accidents que nous avons à déplorer sur une période courte de 10 jours.

Comme souvent, il a suffi d’un élément mineur, un oubli, une maladresse, une précipitation pour engendrer le drame.

Soyez attentifs et à l’écoute de vos signaux faibles et corrigez-les immédiatement, c’est votre sécurité et votre vie qui sont en jeu, il faut bien en avoir conscience.

Volez en toute sécurité.

 

Eric Galvagno

Eric Galvagno

Responsable Commission Sécurité des Vols

 

 

CONSULTER LE BULLETIN N°50 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.