BSVSécurité

Bulletin Sécurité des vols N°51

By 3 août 2018 No Comments

Édito – BSV n°51

Opérations temps chaud

 

C’est l’été et cette année, ce dernier est particulièrement chaud. Si nous souffrons des températures excessives dans notre quotidien, elles ont aussi des conséquences non négligeables sur nos vols, et nos ULM.

Une fois de plus, nous pouvons utiliser le modèle I.P.A.D.E pour gérer les différentes menaces auxquelles nous aurons à faire face lors de ces journées de canicule qui se multiplient.

 

I (ntervenant extérieur) : Si vous avez un passager, vérifiez qu’il s’est bien hydraté, et qu’il est habillé convenablement pour faire face à ces conditions météorologiques en fonction du type d’ULM utilisé. N’hésitez pas à le briefer, en lui disant qu’il prévienne s’il a trop chaud et si son estomac commence à faire des siennes : le « mal au cœur » venant plus rapidement avec la chaleur. Prévoyez de votre côté une bouteille d’eau à bord et un sac vomitoire facilement accessible.

P (ilote) : Pensez bien évidemment, vous aussi, à vous hydrater (j’en profite pour vous rappeler que toute consommation de boisson alcoolisée, avant un vol, est évidemment à proscrire. Ne souriez pas, nous avons encore des accidents mortels dont l’alcoolisation du pilote est l’élément générateur)… Pensez, également, à vous équiper d’une casquette pour ceux qui volent avec des ULM à cabine fermée. Attention, aussi, à la fatigue induite par les fortes températures…

A (éronef) : Que ce soit le moteur ou la structure, nos machines souffrent de la chaleur et de la morsure du soleil. Ainsi, soyez vigilants au phénomène de vapor-lock, qui peut se produire dans le circuit carburant de votre ULM si celui-ci est resté exposé au soleil, et qui peut provoquer une perte de puissance et/ou l’arrêt du moteur. Surveillez attentivement vos températures moteurs et échappement en montée. De même, essayez de protéger votre ULM en le garant à l’ombre voire mieux, dans un hangar même pour quelques heures.

D (ocumentation, préparation) : Afin de rechercher des températures plus faibles et une turbulence thermique la moins pénalisante, déterminez, en préparation du vol, les altitudes maximales possibles sur chaque tronçon de votre navigation, en tenant compte, bien sûr, des contraintes des différentes zones aéronautiques.

E (nvironnement) : Qui dit forte chaleur, dit thermiques puissants et les vols en plein après-midi sont à éviter : le risque de perte de contrôle devenant trop important. De plus, les performances de nos machines vont être particulièrement affectées au niveau des distances de décollage, d’atterrissage ainsi que la pente de montée. Ne fréquentez pas des pistes trop courtes et ne surchargez pas votre ULM, il peut y avoir jusqu’à 30% d’écart entre des performances décollages en été et en hiver…

Ainsi, en règle générale, si vous le pouvez, évitez de voler par fortes chaleurs et préférez les vols du matin et du soir en été.
Non seulement vous vous préserverez, ainsi que votre ULM, et votre plaisir du vol n’en sera que meilleur !!

Bonnes vacances et bons vols !!

 

Eric Galvagno

Responsable Commission Sécurité des Vols

bsv-51-aout-2018

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.