Devenir Instructeur ULM

"Il n’y a pas de plaisir réel sans sécurité maîtrisée."

Conditions d’entrée en formation initiale d’instructeur de pilote ULM

Le candidat à la qualification d’instructeur de pilote ULM peut postuler à l’entrée en formation initiale instructeur s’il remplit les conditions suivantes :

  • Etre titulaire du brevet et de la licence de pilote ULM,
  • Avoir obtenu un résultat satisfaisant à l’évaluation théorique instructeur ULM,
  • Avoir satisfait aux conditions d’expérience suivantes, en termes d’heures de vol, variant selon la classe d’ULM pour laquelle il postule en tant qu’instructeur (en attester au moyen d’une déclaration sur l’honneur) :
    • Classe Multiaxes = 150 h
    • Classe Autogire = 200 h
  • Etre titulaire de l’emport de passager depuis au minimum 6 mois,
  • Détenir l’aptitude à la radiotéléphonie en langue française,
  • Avoir obtenu un résultat satisfaisant à l’évaluation initiale des compétences en vol, auprès de l’organisme de formation d’instructeurs de pilotes d’ULM.

Formation initiale

La formation initiale comprend une partie théorique de pédagogie en salle (50 heures minimum dont 15 heures consacrées à la formation aux techniques d’enseignement et d’apprentissage) et une partie pratique de pédagogie en vol (25 heures minimum), préparant le candidat à l’acquisition des connaissances et compétences nécessaires à l’obtention de la qualité d’instructeur stagiaire.

La durée de la formation initiale ne peut pas être inférieure à 5 semaines,

Evaluation des compétences de fin de formation initiale

Elle se déroule en deux parties, avec le Responsable Pédagogique, ou un délégataire de l’organisme de formation où l’élève instructeur a suivi sa formation initiale, ou tout autre examinateur. Elle comprend :

  • Un exercice de cours théorique en salle sur le sujet que l’examinateur aura transmis au candidat 8 jours calendaires, avant l’examen.
  • Un exercice de cours pratique en vol sur la thématique pédagogique que l’examinateur aura transmise au candidat 8 jours avant l’examen,

Formation instructeur stagiaire

L’instructeur stagiaire délivre à des élèves pilotes ULM l’enseignement théorique au sol requis pour l’obtention du certificat théorique commun en vue de l’obtention du brevet et de la licence de pilote d’ULM, ainsi que 20 heures minimum d’enseignement pratique au vol.

L’instructeur stagiaire mène au minimum un élève pilote jusqu’à son lâcher solo, sur attestation du Responsable Pédagogique ou de son délégataire.

L’instructeur stagiaire effectue toute sa formation pédagogique au sein de l’organisme de formation où il a obtenu sa qualité d’instructeur stagiaire.

Examen de fin de formation

La fin de la formation pédagogique pratique est sanctionnée par un examen final en vue de la délivrance à l’intéressé de la qualification d’instructeur ULM

  • Recommandation du stagiaire par le Responsable Pédagogique :

Avant le passage de l’examen, le responsable pédagogique de l’organisme de formation délivre, après entretien, une attestation de fin de formation, spécifiant que le candidat est apte à passer l’examen final.

  • Choix de l’examinateur :

L’examen final est effectué par un examinateur extérieur à l’organisme de formation où l’élève a suivi sa formation.

  • L’examen se déroule en 2 parties :
    • Un exercice de cours théorique en salle sur le sujet que l’examinateur aura transmis au candidat 8 jours avant l’examen.
  • Un exercice de vol pédagogique, sur une thématique que l’examinateur aura transmise au candidat 8 jours avant l’examen,
  • Issue de l’examen.

L’examinateur fait un compte-rendu de l’examen final et le porte sur le livret de suivi de formation de l’élève instructeur.

Une formation additionnelle, dont la durée varie selon la classe, est à définir, par l’organisme de formation, pour :

  • Le titulaire d’une qualification d’instructeur de vol (FI sur autre catégorie d’aéronefs), en état de validité au sens de la sous-partie « J » du règlement (UE) n° 1178/2011, qui souhaite obtenir la qualification d’instructeur ULM ;
  • L’instructeur de pilote ULM, en état de validité, sur une ou plusieurs classes qui souhaite étendre ses privilèges à une nouvelle classe d’ULM.

La formation additionnelle est sanctionnée par une évaluation des compétences de fin de formation avec un examinateur extérieur à l’organisme où le candidat a effectué cette formation additionnelle (sauf si impossibilité justifiée pour la classe 5).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.