BSV

BSV n°59

By 7 avril 2019 No Comments

Du côté de la Formation 

Ami(e)s pilotes, quelques infos printanières :

   1 – Préparation des vols

 La rigueur dans la préparation de vos vols est une valeur fondamentale de votre propre sécurité.

 Malheureusement, il est parfois possible d’être trompé par les systèmes d’information.

 Vous trouverez ci-dessous un REX publié par la DSNA qui précise le mode d’emploi du site du SIA pour la consultation des Notam.

Document REX

 Diffusez très largement cette information, auprès de vos adhérents, élèves et pilotes.

    2 – Remise en vol

 À date, 75 REV ont été validés, l’objectif étant de 1 000 !!! pour l’année.

 Il est également indispensable que les instructeurs remplissent correctement leur profil dans Exalto, en effet très peu d’instructeurs apparaissent dans les requêtes, ce qui pose problème  quand les pilotes recherchent un instructeur.

 REV cette année est ouvert à tout le monde : propriétaires, clubs, la seule obligation étant d’être licencié à la FFPLUM.

    3 – Batterie Lithium

Le gain de poids est un élément primordial dans notre activité, mais ne faisons pas n’importe quoi.

Plusieurs incidents nous ont déjà été remontés depuis le début de cette année avec des emballements de batterie et dégagement de fumée toxique en cabine.

Laurent Kerbrat, analyste sécurité des vols vous donne ci-dessous son point de vue sur ces équipements :

En effet, devenues abordables, de nombreux pilotes équipent leurs machines de batteries Lithium Ion sans autre forme de procès, aidés par la publicité des marques indiquant qu’elles peuvent être installées sans modification.

L’économie de poids n’est pas négligeable de 4 à 5 kilogrammes, cela va donc dans le bon sens mais attention, le remplacement de la batterie d’origine par ce type de batterie est loin d’être anodin. 

En effet, le circuit de charge qui équipe les moteurs Rotax série 9 ne fournit pas une quantité et une qualité de courant compatible avec les batteries Lithium Ion. 

Ces batteries au Lithium sont très performantes mais sont plus sensibles encore aux surtensions et lorsqu’elles présentent un dysfonctionnement, elles doivent impérativement être contrôlées (équilibrage des cellules). Certaines marques incorporent à la batterie un BMS (batterie management system) qui est chargé de surveiller l’équilibrage des cellules, il convient de bien s’en assurer au préalable.

Les derniers événements (Rex) d’emballement thermique sur des LiFePO4, désignées comme les plus stables, nous rappellent à la prudence. 

Le régulateur est aussi un redresseur, il transforme le courant alternatif produit par l’alternateur en un courant continu, il en calibre les périodes (Hertz), il en gère le débit (Ampère) et en régule la tension (en Volt) le tout en permettant la mise à disposition de la puissance (en Watt). Certains modèles (SILENT) peuvent s’installer sans problème à la place du Ducati d’origine (Plug and Play), même connectique, le coût avoisine 220 euros.

La sensibilité à la tension d’une batterie au plomb est de l’ordre de plus ou moins 0,5 Volts, celle d’une batterie lithium est de 0,05 Volts. En corollaire, la recharge au sol d’une batterie au lithium malencontreusement déchargée exige également un chargeur spécifique.

Pour conclure, installer une batterie au lithium sans prendre soin d’adapter le circuit électrique de charge augmente le risque en vol.

Un homme averti en vaut deux…

Un exemple de régulateur spécifique avec montage Plug and Play.

http://www.silent-hektik.de/UL_R_912.htm

Laurent Kerbrat

CSV Haute Normandie

Bons vols

Jean-Christophe Gibert

Jean-Christophe Gibert, Responsable Commission formation

Lire l’intégralité du BSV

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.