BSVSécuritéSécurité en ULM

Bulletin Sécurité des Vols N°56

By 9 janvier 2019 No Comments

Édito – BSV n°56

checklisteSanté !!!!

Les réveillons sont passés avec leur lot de festins et de ripailles en tout genre. Il est temps maintenant de prendre les bonnes résolutions en termes d’hygiène de vie. Abordons le prochain vol dans la meilleure forme possible !

En effet, comme nous l’avons souvent expliqué, voler en toute sécurité, c’est avoir conscience des limites de son ULM. Mais c’est également avoir conscience  de ses limites physiques et physiologiques du jour. C’est une lapalissade que de dire que l’on n’a pas la même performance en vol lorsqu’on suit certains traitements médicamenteux ; que l’on n’a pas la même performance non plus lorsque l’on aborde le vol fatigué ou que l’on vole l’après-midi en pleine digestion d’un repas copieux… Mais il est important de le rappeler car, en ULM, nous sommes toujours juge et partie de nos décisions. Il est donc particulièrement difficile de faire une bonne auto-évaluation de sa performance et de ses ressources.

C’est pourquoi, nous vous proposons dans cet édito un guide simple afin de répondre à une question simple et que l’on devrait se poser à chaque fois que l’on veut partir en vol :

Suis-je apte à piloter aujourd’hui ???

Pour cela, à la manière de nos check-lists aéronefs, voici une check-list médicale du pilote sous la forme d’un guide mnémotechnique M.A.F.O.R.M.E.(source www.medsyn.fr/perso/g.perrin/aero/pratique/safe-checklist.htm).

Du côté de la Formation – BSV n°56

vers 2019

Et mes résolutions de 2018… j‘en suis où ?

 

Rappelez-vous :

  • Cette année, je fais attention de ne pas dépasser les dates de validité des documents administratifs de ma machine.
  • Cette année, je m’oblige à décapoter pour la Prévol moteur.
  • Cette année, je ne fais plus le plein dans le hangar.
  • Cette année, je surveille le vieillissement de mon essence, je note sur un carnet la date de mon dernier plein.
  • Cette année, je fais à minima une vidange et une synchro carburateur, même si je n’ai pas effectué le nombre d’heures préconisé par le motoriste.
  • Cette année, je consulte régulièrement le site de la fédération pour connaître les évolutions dans la règlementation.
  • Cette année, je consulte systématiquement les informations aéronautiques avant de partir en vol.
  • Et puis cette année, je fais un « REV » remise en vol avec un instructeur.

Le BSV N°56 dans son intégralité : bsv-56-janvier-2019

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.